LES POTS À PHARMACIE CADUCÈE

Pots à Pharmacie personnalisés

 

Entièrement peints à la main, et personnalisés pour vous ces pots à pharmacie sont numérotés et signés.

Le caducée pour la pharmacie, les marquages à l'or fin pour rendre intemporels la date, le nom, la ville ... mais surtout l'événement! 
Thèse de Pharmacie, départ..., mille occasions dans la vie d'une pharmacien justifie un cadeau à nul autre pareil.

Les pots de pharmacie sont utilisés depuis des millénaires. A cette époque la porcelaine fine n'a pas encore été découverte, c'est donc de l'argile qui est utilisé pour façonner des pots d'apothicaires. Ils servent à conserver les plantes médicinales.

A la découverte de la faïence, c’est naturellement vers cette matière que se tourneront les médecins. C’est un apothicaire qui découvre les gisements de kaolin à Saint Yrieix près de Limoges, en 1768. Très vite les pots d’apothicaires (nos pots à pharmacie) sont en porcelaine fine. 

Aujourd’hui Laure Selignac revisite ces pots anciens et vous propose des modèles de pots à pharmacie en porcelaine contemporains et éternels.

Aujourd'hui, nous proposons onze décors et cinq tailles de pot à pharmacie avec le caducée de votre choix, ou avec d'autres décors. À vous de choisir !
Pour commander rapidement, rendez-vous sur notre boutique en ligne, achetez et personnalisez vos pots à pharmacie.

Extrait d'un témoignage client : Le pharmacien chimiste en chef Stéphane Le Garrec (Hôpital d'Instruction des Armées Robert PIQUE à Villenave d'Ornon) et toute son équipe vous remercient pour l'excellent travail que vous avez effectué. Ce pot à pharmacie est magnifique ! La livraison s'est réalisée dans les meilleurs délais et cela grâce à votre très grande compétence. Bonne journée et peut-être à bientôt pour une nouvelle commande ! JJK (33)

L'HISTOIRE DU CADUCÉE

D'après la mythologie grecque, le dieu Hermès échangea avec son demi-frère Apollon sa lyre contre un bâton en or. Plus tard, Hermès voulut s'en servir pour séparer deux serpents qui se trouvaient sur son chemin, mais les serpents s'enroulèrent autour du bâton.

C'est à partir de ce jour, que le bâton aux deux serpents entrelacés devint l'attribut du dieu et prit le nom de caducée. En réalité, son origine et plus ancienne encore. Depuis toujours, le serpent est un animal hautement symbolique et c'est à Sumer (Irak) que l'on trouve les premières représentations de deux serpents entrelacés sur un bâton.

Au XIXe siècle, un grand éditeur de littérature médicale eut l'idée d'imprimer le caducée d'Hermès sur ses ouvrages, comme image de marque commerciale. Le caducée d'Hermès devint l'emblème des professions médicales alors en plein développement...

Le remplacement du Caducée d'Hermès
Connaissant les attributions et les fonctions d'Hermès, il a fallu trouver un autre emblème pour les professions médicales et c'est le seul serpent d'Asklépios s'enroulant autour d'un bâton qui a été choisi par la majorité des institutions médicales mondiales y compris l'organisation mondiale de la santé (OMS).
Les Pharmaciens ont remplacé le bâton d'Asklépios par la coupe d'Hygie, la déesse de la Santé.